L'Opération Mai Boulala En Marche: Interview Exclusive Du Procureur De La République Du Niger

Dans le cadre de la lutte contre la corruption et le détournement des deniers publics, une vague d’interpellations est en cours à la Police judiciaire. Quels sont les dossiers concernés par ces interpellations ?

Je ne saurai vous donner une liste exhaustive dès lors que ça va ça vient. Nous continuons à recevoir des dossiers que nous traitons. A titre indicatif nous avons été saisi des dossiers de la Soraz, du barrage de Kandadji, du fonds de contrepartie Ministère du Plan , OPVN (Office des Produits Vivriers du Niger), de la CAIMA (Centrale d’Approvisionnement en Intrants et Matériels Agricole), de celui relatif à la mise à la disposition de certains commerçants, dans des conditions à élucider, de matériaux de construction, le dossier relatif aux conditions d’importation et de transit de certaines marchandises telles que le riz, les produits congelés, etc.

 

« Tous ceux qui ont pris irrégulièrement des biens publics doivent les réintégrer sans délai, pendant qu’il est encore temps »

Le Procureur de la République adonné une exclusivité au quotidien national Le Sahel dans son édition de ce matin. M. Cheibou Samna Soumana a abordé dans un langage direct toutes les interrogations suscitées ces derniers temps, par des fumeuses affaires de délinquance au col blanc. De l’affaire Soraz et ses tentacules jusqu’aux détournements de deniers publics, devenus un sport national dans ce pays, rien n’a échappé au Procureur de la République. « Nous sommes entrain de travailler méthodiquement et sans passion et Tous ceux qui ont pris irrégulièrement des biens publics doivent les réintégrer sans délai, pendant qu’il est encore temps ».

Lutte contre la corruption au Niger Zaki sort ses griffes et décide de faire rendre gorge à tous ceux qui auront dilapidé les biens de l’Etat

A l’issue de l’audience, M. Mamane Wada a dit à la presse que le Président de la République a réitéré son « engagement à lutter de manière implacable contre le phénomène de la corruption au Niger. » Le Chef de l’Etat a souligné qu’il s’agit « d’un engagement très fort et cette fois-ci la volonté politique va s’afficher davantage », a rapporté le Secrétaire Général de la section nigérienne de Transparency International.
Subscribe to Corruption