Sommet Chine-Afrique à Johannesburg « Pour le Niger, ce sommet revêt une importance toute particulière de par les perspectives nouvelles offertes par la montée en puissance de notre coopération», déclare le Président Issoufou Mahamadou

Le Président de la République, Chef de l’Etat,  SEM Issoufou Mahamadou,  a pris part activement vendredi 4 et samedi 5  décembre 2015 au Sommet de Johannesburg du Forum sur la Coopération sino-africaine.
Outre le Président Sud africain SEM Jacob Zuma,  hôte du Sommet et le Président de la République Populaire de Chine, SEM XI Jinping, quelque 50 Chefs d’Etat et de Gouvernement africains on également participé à cette deuxième Conférence au Sommet Chine-Afrique, tenue au Sandton International Convention Center.
La cérémonie d’ouverture du Sommet a été suivie peu après d’une autre cérémonie d’ouverture d’exposition photo sur les réalisations de la coopération Chine-Afrique.
Samedi matin, une Table Ronde ayant regroupé les Chefs d’Etat africains et chinois, a été  présidée par le Président sud africain tandis que dans l’après-midi, une autre Table Ronde Chine-Afrique a été présidée par le Président chinois.
S’adressant à ses pairs samedi matin, lors de la Table Ronde, le Président de la République a affirmé que depuis l’institution en 2000 de ce  Forum, la coopération Chine Afrique, a révolutionné les rapports économiques entre l’Afrique et le reste du Monde  en établissant le rapport gagnant-gagnant.
Cette coopération a enregistré des succès éclatants, a dit le Chef de l’Etat,  qui s’est par ailleurs réjoui de l’engagement ferme de la Chine à accompagner les pays africains dans la réalisation des objectifs de l’Agenda 2063.
En ce qui concerne la sécurité, le Président de la République a appelé l’attention de la Chine sur « le sujet crucial de lutte contre le terrorisme qui mérite une attention particulière de sa part. »
Le terrorisme est une menace mondiale qui nécessite une riposte mondiale, a souligné SEM Issoufou Mahamadou.
Après avoir relevé l’importance du chantier de  la  coopération sino-africaine dans les différents domaines essentiels, le Chef de l’Etat  a réaffirmé « le grand intérêt du Niger et sa foi dans le partenariat si spécial qui unit la Chine à l’Afrique. »
Ce sommet revêt pour le Niger « une importance toute particulière de par les perspectives nouvelles offertes par la montée en puissance de notre coopération », a-t-il  déclaré.
En marge de cette importante rencontre, le Président de la République a reçu en audience, vendredi soir, successivement  le Président de China Gezhouba Group International Engineering Company(CGGC), M. Lv Zexiang, le Vice-président du Groupe HUAWEI, M. Yang et le PDG du Groupe China Telecom, M. Chang Xiabing.
Samedi matin, le Président de la République a reçu le Vice-président du Soudan M. Bakria Hassan Saleh et le Premier Ministre égyptien, M. Cherif Ismail.
Le Chef de l’Etat était accompagné, dans ce déplacement, de M. Saidou Sidibé, Ministre de l’Economie et des Finances ; M. Mahamadou Ouhoumoudou, Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République ; M. Foumakoye Gado, Ministre de l’Energie et du Pétrole, Mme Kané Aichatou Boulama, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur  et Mme Rakiatou Maiyaki, Ambassadeur du Niger auprès de la République Sud Africaine.
Abdourahmane Alilou AP/PRN
Lire l’intégralité du discours prononcé par le Chef de l’Etat lors de ce Sommet.

DECLARATION DE

 SON EXCELLENCE MONSIEUR ISSOUFOU MAHAMADOU,

PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU NIGER,

LORS DU 2EME SOMMET DU FORUM SUR LA COOPERATION SINO-AFRICAINE

 

JOHANNESBURG, 4 DECEMBRE 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Monsieur le Président Jacob Zuma

 

Monsieur le Président Xi Jinping,

Mesdames et messieurs les Chefs d'Etat et de Gouvernement

 

Madame la Présidente de la Commission de l'Union Africaine,

 

Mesdames, Messieurs,

 

 Je voudrais exprimer mes félicitations au Gouvernement sud-africain pour la généreuse hospitalité dont il fait montre, chaque fois qu'il s'agit  d'accueillir l'Afrique et ses hôtes.

 

Je tiens aussi, à saluer l'impulsion permanente et avisée du Président Xi Jinping et du Gouvernement de la République Populaire de Chine au présent Forum.

 

2000-2015, cela fait juste quinze ans qu’a été institué le forum de coopération Chine-Afrique. En quinze ans, la coopération Chine-Afrique a révolutionné les rapports économiques entre l’Afrique et le reste du Monde en établissant un type de rapport de coopération novateur, le rapport gagnant-gagnant.

 

La coopération Sino-Africaine a enregistré des succès éclatants et les résultats sont là, tangibles, concrets et vérifiables sur le terrain. Grâce à cette coopération, l’Afrique comble progressivement son déficit en infrastructure et son retard dans les autres domaines. Grâce à cette coopération, nous avons construit des kilomètres de route, des chemins de fer, des ports et aéroports, des barrages hydroélectriques, des ponts, des usines, des hôpitaux, des infrastructures sportives et culturelles, toutes choses objets de nos rêvés depuis l’accession à l’indépendance de nos Etats.

Nous apprécions la justesse du thème ''L’Afrique et la Chine avancent ensemble : coopération gagnant-gagnant pour le développement commun'' qui a été retenu pour la présente édition et nous accordons une attention particulière à la déclaration et au Plan d'Action de Johannesburg qui seront issus de nos assises.

 

Ces deux documents et qui guideront nos actions pour les prochaines années, doivent confirmer la montée en puissance de notre coopération tant en ce qui concerne les secteurs couverts que les montants des financements en jeu.

A cet effet nous accueillons avec joie la perspective de la multiplication par deux d'ici 2020 du volume des investissements ainsi que la multiplication par trois du volume des échanges commerciaux entre la Chine et l'Afrique sur la même période.

 

Excellences, Mesdames et Messieurs,

 

La gouvernance mondiale actuelle n’est ni équitable ni juste. Elle ne peut garantir à nos peuples ni la paix, ni la stabilité, ni la prospérité dont ils ont besoin. La Chine et l’Afrique de par leur poids démographique, économique, et politique méritent plus de considération et doivent avoir la possibilité de jouer un rôle beaucoup plus important. C’est pourquoi nous devrons savoir utiliser la plateforme de ce forum pour faire avancer nos préoccupations communes dans le contexte mondial dans le but d’établir un ordre international équitable et juste.

En particulier, nous devons réaffirmer les positions sans équivoque de la Chine et de l’Afrique sur l'unicité de la Chine,  sur la réforme  du Conseil de Sécurité des Nations Unies, sur la réforme du système financier international, sur le changement climatique et sur les négociations du cycle de Doha concernant  le commerce mondial.

 

La grande vision mobilisatrice que porte l'Afrique et autour de laquelle toutes nos énergies sont mobilisées, c'est l'Agenda 2063. Nous nous réjouissons de l'engagement ferme de la Chine à accompagner les pays africains dans la réalisation de cet objectif. Mais toutes les initiatives que nous entreprendrons dans la réalisation de cette grande vision ne seront porteuses de succès que si les conditions essentielles de stabilité, de paix et de sécurité sont garanties.  A cet égard, l'engagement de la Chine aux côtés de l'Union Africaine pour la mise en œuvre de l’initiative du partenariat de coopération Chine-Afrique pour la paix et la sécurité qui vient s'ajouter aux cadres bilatéraux de coopération que la Chine entretient avec beaucoup de nos pays est à saluer.

 

Je voudrais cependant saisir l'opportunité du présent forum pour appeler l'attention de notre partenaire sur le sujet crucial de lutte contre le terrorisme qui mérite une attention particulière de sa part. Le terrorisme est une menace mondiale qui nécessite une riposte mondiale.

Je voudrais enfin, Mesdames et Messieurs, relever l'importance du chantier de la coopération sino-africaine dans les domaines essentiels de l'éducation, des infrastructures, de l'énergie, de l'agriculture, de la culture, des ressources humaines pour réaffirmer le grand intérêt du Niger et sa foi dans le partenariat si spécial qui unit la Chine à l'Afrique. Pour le Niger qui est engagé dans un vaste programme de développement économique et social, ce sommet, revêt une importance toute particulière de par les perspectives nouvelles offertes par la montée en puissance de notre coopération.

 

Vive la coopération sino-africaine.

 

Je vous remercie de votre attention