Signature, à Washington, d’un accord de don entre le MCC et le Niger pour une enveloppe de 437, 024 millions de dollars américains, soit environ 250 milliards de FCFA : « Jamais nous n’avons douté de la disponibilité et de la volonté du peuple américain…

En visite de travail à Washington aux USA, depuis mardi dernier, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SEM. Brigi Rafini, était vendredi dernier, au siège du Millenium Challenge Corporation (MCC) où il a procédé à la signature de l’accord de don portant sur l’octroi en faveur du Niger, d’une enveloppe de 437, 024 millions de dollars américains, soit environ 250 milliards de FCFA.

Cette importante enveloppe accordée à notre pays par le Conseil d’Administration du programme américain  » Millenium Challenge Corporation » (MCC) permettra le développement des infrastructures d’irrigation, la gestion des eaux, l’accompagnement de l’Initiative 3N, entre autres. Au cours de la cérémonie, le Premier ministre, SE. Brigi Rafini a prononcé une allocution dans laquelle il a d’abord rappelé le processus ayant abouti à la signature de cet Accord de don du Compact, avant d’exprimer sa grande satisfaction, au vu du chemin parcouru, de la qualification à la signature, en cette journée du vendredi 29 juillet 2016.

«Le gouvernement se réjouit une fois encore des résultats issus de ces négociations et voudrait par ma voix féliciter toutes celles et tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre ont œuvré à la reprise de la coopération avec la MCC en 2011, à la présente cérémonie de signature, en passant par la formulation et les négociations», a-t-il souligné. (Lire ci-dessous l’intégralité de l’allocution prononcée par le Premier ministre, Chef du Gouvernement).

«Monsieur le Secrétaire d’Etat Adjoint
Madame la Directrice Générale du MCC
Mesdames et Messieurs,
La cérémonie qui nous réunit aujourd’hui est le couronnement d’un laborieux processus dont beaucoup parmi vous ont été, ou sont encore les acteurs, sous l’impulsion du Président de la République du Niger, SEM
Issoufou Mahamadou, qui pour des raisons de calendrier n’a pu effectuer le déplacement de Washington, mais également sous l’impulsion de la dynamique équipe du MCC avec à sa tête Madame Dana Hyde.

Ce processus, faut-il le rappeler a commencé en 2005 par l’admission de notre pays au Programme Treshold dans le cadre duquel le Gouvernement américain a mis à la disposition des populations du Niger une subvention d’un montant de 23,1 millions de dollars pour : améliorer la scolarisation de la jeune fille, lutter contre la corruption, améliorer le climat des affaires.

Sept ans après le début du processus et après d’importants et divers efforts dans les domaines de la liberté économique, de la gouvernance, de l’investissement dans le capital humain et une bonne mise en œuvre du Programme Treshol, le Niger est enfin, à la satisfaction générale de tous, qualifié en décembre 2012 au Programme Compact du MCC.

Mesdames et Messieurs,
II a fallu en Mai 2016 pour voir l’élaboration et l’examen de deux documents importants à savoir l’Accord de don du Compact et l’Accord de mise en œuvre. De manière spécifique les points ci-après ont été abordés : les conditions générales du Programme Compact ; les conditions préalables des décaissements des différents fonds de la MCC; la description du Programme Compact projet par projet et les budgets qui y sont alloués, les engagements et conditions spécifiques au Programme ; le budget général et la programmation budgétaire sur les cinq années ; le plan de suivi et évaluation du Programme ; l’Accord de mise en œuvre du Programme.

Après de nombreux échanges de points de vue entre les deux parties, il a été convenu d’une enveloppe de 437, 024 millions de dollars américains soit environ 250 milliards de FCFA pour le financement du Programme Compact du Niger.

De même, l’Accord de Don du Compact a prévu la création d’une Unité de Gestion, le Millennium Challenge Account Niger (MCA-NIGER), qui prendra le relai de l’Unité de Coordination des Programmes du Millenium Challenge (UC/PMC) et d’un Comité de Pilotage qui sera l’Organe d’Orientation et de Surveillance du Programme Compact.

Notre satisfaction aujourd’hui est encore plus grande, au vu du chemin parcouru, de la qualification à la signature en ce vendredi 29 juillet 2016. Le processus a été certes long et jalonné parfois de multiples défis. Mais, jamais nous n’avons douté de la disponibilité et de la volonté du peuple américain et de ses dirigeants de venir en aide aux populations du Niger.

Mesdames et Messieurs,
En retenant comme axes d’intervention du Programme Compact du Niger : le développement des infrastructures d’irrigation à grande échelle à travers une approche communautaire ; la réhabilitation des routes d’accès aux périmètres irrigués ; les activités d’accompagnement dans le cadre de la gestion des eaux et des aménagements hydro-agricoles; le soutien à l’agriculture résiliente au climat ; tout en favorisant une augmentation durable de la productivité ; le renforcement des activités dans le domaine de l’élevage.

L’UC/PMC et le MCC, font du Programme Compact du Niger un outil substantiel des politiques et priorités de notre pays, principalement l’initiative 3N (les nigériens nourrissent les nigériens). Ce Programme, comme on peut aisément s’en rendre compte va contribuer à l’accroissement de la production agropastorale et à l’augmentation des revenus de nos populations, chose pour laquelle le Gouvernement accorde la plus haute importance.

Mesdames et Messieurs,
L’autre aspect important du Programme Compact du Niger est sans conteste la prise en compte de manière claire et explicite des questions relatives : au genre et inclusion sociale (la réduction des inégalités liées au genre pour efficacement contribuer à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté), au foncier et à la réinstallation (gage d’une réduction significative des conflits entre les agriculteurs et les éleveurs).

Mesdames et Messieurs,
Le Gouvernement se réjouit une fois encore des résultats issus de ces négociations et voudrait par ma voix féliciter toutes celles et tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre ont œuvré à la reprise de la coopération avec la MCC en 2011, à la présente cérémonie de signature, en passant par la formulation et les négociations.
Je voudrais aussi exprimer toute la satisfaction des 3,6 millions de mes compatriotes, bénéficiaires de cet appui, à l’endroit du contribuable américain sans lequel ce financement n’aurait pas été possible.

Pour revenir aux contenus de l’Accord de don du Compact et l’Accord de sa mise en œuvre, tels qu’arrêtés suite aux négociations de Washington, le Gouvernement, je puis vous l’affirmer, ne ménagera aucun effort pour faire respecter tous ses engagements pris en vue d’une mise en œuvre efficiente du Programme Compact au bénéfice de nos laborieuses populations.
Je vous remercie de votre aimable attention.».

Source: ONEP