Offensive contre Boko Haram à la frontière entre Niger et Nigeria

NIAMEY, 21 juin (Reuters) - La force multinationale formée

Pour combattre les djihadistes de Boko Haram est passée à l'offensive à la frontière entre le Niger et le Nigeria, a annoncé mardi un membre de l'état-major nigérien.

Des effectifs tchadiens et nigérians sont impliqués dans cette opération, entamée en secret il y a près d'une semaine, a précisé le général Abdou Sidikou Issa, commandant des troupes déployées autour de Diffa, dans le sud du Niger.

L'objectif, a-t-il précisé, est de "mettre fin à

L'occupation de toutes les zones actuellement contrôlées par Boko Haram. Notre rôle est de sécuriser solidement la Frontière." Bien qu'affaiblis par l'offensive menée depuis un an par les pays de la région (Cameroun, Niger, Nigeria, Tchad et Bénin), les islamistes de Boko Haram, dont le soulèvement depuis 2009 a

Fait plusieurs milliers de morts et des millions de déplacés, multiplient les exactions depuis plusieurs mois. Leur offensive du 7 juin à Bosso, dans le sud du Niger, a coûté la vie à 26 militaires nigériens et à deux soldats nigérians. L'armée tchadienne a ensuite annoncé l'envoi de renforts.

 

 

(Joe Bavier, Jean-Philippe Lefief pour le service français,

édité par Marc Angrand)