Niger : Une subvention danoise non remboursable Niger : Une subvention danoise non remboursable

Le Gouvernement danois met à la disposition du Niger une aide non remboursable d’un montant global de 18,28 millions de dollars afin de compléter les activités soutenues par le Projet d’Appui à la Compétitivité et à la Croissance (PRACC) financé par la Banque mondiale.

Ce fonds vise à améliorer, selon une source locale, les éléments critiques du « Climat des Investissements tels que la problématique de la justice commerciale, l’accès au financement, la réduction des tracasseries routières. Il vise aussi à renforcer la compétitivité des Petites et Moyennes Entreprises (PME) dans les Chaînes de valeurs Agricoles, Poivron, niébé et arachide, appuyées par le projet ».

Soulignons que depuis quelques années, tant les gouvernements et agences de développement que leurs pays partenaires sont soumis à de nouvelles pressions en termes de reddition de comptes sur leurs résultats. L’opinion publique et les Parlements attendent désormais d’être informés de l’impact des politiques et programmes de développement sur la réduction et l’éradication de la pauvreté et l’amélioration du bien être des populations.

Dans ce sillon, les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) constituent une tentative ambitieuse d’orienter les stratégies pour la réduction de la pauvreté vers l’atteinte de résultats.

En parlant de pauvreté, l’Initiative 3 N, intitulé «Programme de Promotion de l’Emploi et de la Croissance Economique dans l’Agriculture» mise en place par les autorités nigériennes vise justement à l’éradiquer et, partant, à offrir de meilleures conditions de vie aux populations.

Somme toute, le Danemark se tient une fois de plus auprès de son partenaire nigérien afin de contribuer aux efforts de développement de ce dernier. Cette stratégie joue en faveur du bien-être du peuple du Niger.

Sahel Intelligence