Niger: le PNDS rejette les accusations

Le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS) rejette les accusations de machination avancée par l'opposition pour qualifier la tentative de coup d'état annoncé par le président de la République.

a semaine dernière Mahamadou Issoufou avait indiqué qu'un putch avait été déjoué.

Plusieurs officiers de l’armée ont été arrêtés dont l’ancien chef d’Etat-major le général Souleymane Salou et le Lieutenant Colonel Dan Ahoua, commandant de la base aérienne de Niamey.

 

Le président du PNDS, le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme, Mohamed Bazoum, il y a bel et bien eu conspiration.

Une reunion du conseil national de dialogue politique sur le sujet s'est terminé dimanche sur un desaccord.

L'opposition dénonce une mauvaise volonté du gouvernement concernant notamment le recensement de la diaspora.

BBC.com