Niger : demande de liberté provisoire refusée à Hama Amadou

Candidat au second tour de l’élection présidentielle du Niger, l’opposant Hama Amadou qui doit en découdre avec le président sortant Issoufou a été refusé de liberté provisoire.

Détenu depuis son retour de la France à la prison de Filingué pour une affaire présumée de trafic international de bébés, Hama Amadou peine à humer l’air de la liberté. La cour de cassation de Niamey a refusé de lui accorder une liberté provisoire.

Hama Amadou restera pour l’heure dans sa cellule de Filingué pendant que son adversaire donne une opération de charme pour engranger des voix.

Pour rappel, Mahamadou Issoufou, 63 ans, arrivé premier au terme du premier tour, avec 48,4% des voix, affrontera l’opposant Hama Amadou, 66 ans, crédité de 17,7% des voix lors d’un second tour prévu le 20 mars.