Niger : après le ralliement du MNSD à la majorité présidentielle, le remaniement est attendu

L’information était devenue un secret de polichinelle : le bureau politique du Mouvement nigérien pour la société du développement (MNSD), deuxième formation d’opposition, a voté le 13 août en faveur de son ralliement à la majorité présidentielle. La composition du gouvernement en sera logiquement changée.

Alors que les élections locales doivent avoir lieu en janvier, l’opposition vient de perdre un atout de poids, celui du MNSD, qui avait remporté 11,7% des suffrages aux dernières législatives de février 2016. Le bureau politique du parti de Seini Oumarou a voté, dans la nuit du samedi 13 août au dimanche 14 août, en faveur du ralliement à la majorité présidentielle, déjà forte de 52 partis.

Le parti a motivé sa décision par sa volonté de sortir le pays de la crise dans laquelle il se trouve actuellement et de sceller l’unité de la nation face au terrorisme. « Le bureau politique a par la même occasion responsabilisé le président du parti pour

qu’il entame les démarches utiles en vue de la concrétisation de cette volonté du parti de participer à la gestion du pouvoir d’État en mettant en avant les intérêts supérieurs de notre pays », a expliqué le Secrétaire général du parti, Abdoul Kadri Tidjani, dans un communiqué.

Jeune Afrique