La diplomatie Nigérienne à l’ère du Président Issoufou Mahamadou.

Depuis l’accession de son Excellence Issoufou Mahamadou au pouvoir, le Niger a franchi une étape cruciale de son histoire sur la voie de la démocratie mais aussi et surtout sur l’affichage de la meilleure étiquette à la face du monde par le canal de  la diplomatie à travers une offensive sans précédent.

 

En effet très tôt, cet homme visionnaire qui ne cesse de surprendre le commun des Nigériens par son génie inégalable , a su détecter les problèmes et les faiblesses de ce pays et relever avec intelligence ses atouts et ses forces  pour en faire les facteurs de succès dont les résultats  probants que vous connaissez aujourd’hui de par la présence effective et participative du Niger  aux différentes rencontres internationales de haut niveau.

Ainsi sur le plan de la représentation, on peut noter l’élargissement de la carte  géographique de la diplomatie avec l’ouverture  des  nouvelles ambassades à l’exemple de celle de l’inde et du Brésil et la nomination des ambassadeurs. Dans le cadre de la diplomatie économique au service du développement et du partenariat secteur public/secteur privé, des voyages de coopération et de prospection  avec des opérateurs économiques ont été effectués de part et d’autre avec comme résultat, l’influence accrue du Niger  au sein des grandes organisations régionales, partenariats innovants avec les pays d’Europe, d’Asie et d’Amérique. Ce qui fait de lui aujourd’hui un pays convoité et consulté de par le monde.

La diplomatie Nigérienne a également brillé avec la présence de nos soldats sur différents théâtres d’opération en Côte d’Ivoire, au Mali, en Centrafrique, Haitie, Congo…

Outre, le Niger a resserré ses liens avec de nombreux partenaires comme la grande Bretagne, la France, l’Allemagne dont les visites de travail respectivement de François Hollande et de la Chancelière le Docteur Angela Merkel et du Vice-Ministre  des Affaires Etrangères de la Russie, du Secrétaire des Nations Unies Monsieur Ban Ki Moon, du Premier Ministre Turc Recept Tyip Erdogan  dans notre pays.

Ces quelques exemples illustrent bien le dynamisme dont fait preuve la diplomatie, notre diplomatie.

Comme on le voit, cette diplomatie se veut plus préventive et s’implique davantage sur les questions de sécurité car nous sommes conscient que l’émergence et le développement économique de l’ensemble de nos pays repose sur la paix et la sécurité. Et justement à propos de la sécurité, depuis un temps, à l’instar de certains pays du sahel, le Niger subit une vague d’attaques terroristes injustifiées et illégitimes nées de la chute du régime de Muhammar Khadafi , de la Secte islamique de Boko Haram au Nigéria ,et de l’invasion djihadiste au Mali ,faisant du coup des veuves et des orphelins au sein de nos familles. Ce qui du reste n’a pas laissé le Président Issoufou Mahamadou, un diplomate aux compétences avérées, indifférent : d’où son implication dans la lutte pour la paix ici et ailleurs. Pour la petite histoire, il a été entre autres le pionnier du rétablissement de l’ordre constitutionnel au Mali et au Burkina, médiateur dans la crise postélectorale née des élections présidentielles au Gabon surtout son  lobbying  pour la mise en place de la force mixte  pour lutter contre la nébuleuse Boko Haram au Nigéria. 

En ce qui concerne le terrorisme, il ya lieu de préciser qu’aucun pays au monde ne  peut y échapper. Le combat contre ce fléau  doit se mener à l’échelle régionale et même continentale. Ce n’est pas celui du seul Niger, mais de l’ensemble des pays d’Afrique. Pour y éradiquer, il faut des moyens, de bons services de renseignement, l’échange d’information et une franche collaboration entre les Etats.

C’est pourquoi à l’initiative de Son Excellence Issoufou Mahamadou , une réunion des ministres des affaires étrangères des pays voisins de la Libye ainsi que les représentants des institutions régionales et internationales concernées par les questions de sécurité dans la sous-région africaine s’est tenue Hier Mercredi 19 octobre 2016 à Niamey .Cette réunion a également vu la participation du   vice Président libyen, du  représentant spécial de l’ONU pour la Lybie, du Haut représentant de l’union Africaine  pour le mali et le Sahel, du Ministre Algérien des Affaires Maghrébines et plusieurs autres personnalités de la sous-région.

Une chose est sûre : L’édification du Niger n’est pas une œuvre facile et ne peut être confiée à quiconque postulant .Pour la première fois les Nigériens ont toutes les raisons d’être fiers d’un président.

 

 

La Rédaction AlgaitaInfo