Epidémie de méningite au Niger : Le Mali envoi 200.000 doses de vaccin

L’épidémie de méningite qui sévit au Niger a fait, du 1er janvier au 4 mai dernier, 265 morts sur un total de 3.656 cas signalés sur l’ensemble du territoire national, selon un dernier bilan annoncé mardi par le ministre nigérien de la Santé publique, Mano Aghali.

Cinq des huit régions du pays, notamment Niamey, Dosso, Tillabéri, Tahoua et Maradi, sont particulièrement touchées par cette épidémie, a fait savoir le ministre lors d’une conférence de presse.

La capitale, Niamey, a le triste record avec 2.637 cas enregistrés et 135 décès. La tranche d’âge la plus affectée par la maladie est celle de 2 à 15 ans.

Pire encore, le Niger est confronté, malgré la mobilisation de ses partenaires, à une pénurie de vaccins sur le marché international, a déploré le ministre, rassurant toutefois que les efforts se poursuivent pour l’acquisition de tous les vaccins nécessaires.

« A ce jour, 300.290 doses ont pu être achetées et sont déjà arrivées à Niamey; de plus, 200.000 doses sont arrivées du Mali aujourd’hui même et 160.000 autres sont attendues le 10 mai. Ce qui constitue environ 50% de nos besoins pour couvrir notre cible vaccinale dans les zones en épidémie », a-t-il indiqué.

Le gouvernement a lancé une vaste campagne de vaccination surtout au niveau des établissements scolaires.

Pour la prise en charge des cas suspects, notamment dans la capitale, un centre spécial, Lazaret, a été aménagé pour offrir plus de 200 lits et des traitements gratuits aux patients.
 

L’épidémie de méningite qui sévit au Niger a fait, du 1er janvier au 4 mai dernier, 265 morts sur un total de 3.656 cas signalés sur l’ensemble du territoire national, selon un dernier bilan annoncé mardi par le ministre nigérien de la Santé publique, Mano Aghali.

Cinq des huit régions du pays, notamment Niamey, Dosso, Tillabéri, Tahoua et Maradi, sont particulièrement touchées par cette épidémie, a fait savoir le ministre lors d’une conférence de presse.

La capitale, Niamey, a le triste record avec 2.637 cas enregistrés et 135 décès. La tranche d’âge la plus affectée par la maladie est celle de 2 à 15 ans.

Pire encore, le Niger est confronté, malgré la mobilisation de ses partenaires, à une pénurie de vaccins sur le marché international, a déploré le ministre, rassurant toutefois que les efforts se poursuivent pour l’acquisition de tous les vaccins nécessaires.

« A ce jour, 300.290 doses ont pu être achetées et sont déjà arrivées à Niamey; de plus, 200.000 doses sont arrivées du Mali aujourd’hui même et 160.000 autres sont attendues le 10 mai. Ce qui constitue environ 50% de nos besoins pour couvrir notre cible vaccinale dans les zones en épidémie », a-t-il indiqué.

Le gouvernement a lancé une vaste campagne de vaccination surtout au niveau des établissements scolaires.

Pour la prise en charge des cas suspects, notamment dans la capitale, un centre spécial, Lazaret, a été aménagé pour offrir plus de 200 lits et des traitements gratuits aux patients.

- See more at: http://fr.africatime.com/niger/articles/epidemie-de-meningite-au-niger-l...

Source: Xinhua