DISCOURS PRONONCE A N’GOURTI PAR S.E.M. MAHAMADOU ISSOUFOU, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L’ETAT,

MES CHERS FRERES ET SŒURS DE N’GOURTI

 

                             Wassoura ! Et  merci pour la chaleur de votre accueil ! Votre mobilisation exceptionnelle témoigne de la tradition légendaire d’hospitalité qui vous a toujours caractérisés.

                             Mes chers frères et sœurs, votre département est de ceux qui sont les plus éloignés de la capitale, Niamey, mais éloignement ne signifie pas isolement car, comme partout ailleurs dans le pays, se manifeste ici la présence de l’Etat, non seulement à travers l’administration civile et coutumière mais aussi à travers les autorités décentralisées  ainsi que les forces de défense et de sécurité. L’Etat est présent ici, notamment pour assurer votre sécurité et celle de vos biens dans un contexte régional caractérisé par l’existence  des menaces d’organisations terroristes et criminelles ainsi que des conflits intercommunautaires.

                                  Nos forces de défense et de sécurité se battent près d’ici, sur les bords du lac Tchad  contre les assassins de Boko Haram que nous vaincrons, plaise à Dieu.

                                  Pas plus tard qu’avant-hier, ils ont assassinés, pas loin de Diffa, eux civils et de deux de nos soldats. Que les familles des victimes trouvent ici l’expression de nos sincères condoléances.

                                 Nos forces de défense et de sécurité se battent aussi  au Mali et sur notre frontière avec ce pays, contre AQMI que nous vaincrons également, plaise à dieu.

                            Elles se battent chez  vos voisins du  Kawar pour barrer le passage aux terroristes de tout poil et aux trafiquants de drogue, d’armes et d’êtres humains. Permettez-moi de leur rendre, à nouveau, hommage. Je vous demande, comme vous l’avez toujours fait, de les soutenir dans leur mission de protection de vos personnes et de vos biens. Je salue aussi votre comportement exemplaire et me félicite de la coexistence pacifique séculaire qui  existe entre les différentes communautés qui composent votre département.

                 Je voudrais que vous soyez un exemple pour les communautés voisines du sud libyen à la réconciliation desquelles je souhaite vivement votre  contribution.

 

                                          Mes chers frères et sœurs de N’Gourti,

                                    Comme vous le savez, le Gouvernement n’a jamais perdu de vue la liaison étroite qui  existe entre sécurité et développement. C’est pour quoi, depuis bientôt cinq ans, il s’efforce de tenir les promesses du programme de renaissance dans tous les secteurs du développement économique et social. Ainsi, s’agissant des actions qu’il a engagées dans  le Département de N’Gourti, on peut noter :

                                   -Dans le domaine de l’élevage : le renforcement des capacités d’intervention des services vétérinaires, l’appui en logistique, la vaccination du cheptel, la mise en place d’une chaîne de froid solaire, l’appui à la création d’une ferme avicole, la construction d’un magasin de 200 tonnes dans le cadre de la maison du paysan, la construction de deux banques aliments pour bétail, la mise en place de près de 1.450 tonnes d’aliments pour bétail, la distribution de 573 kits ménages, soit 2.292 caprins, 40 chameaux et 125 kits azins, l’ouverture de 1605 km de bande pare-feux pour protéger les pâturages,

                                             -Dans le domaine de l’hydraulique, 48 puits cimentés ont été réalisés, 7 puits et 3 pompes à motricité humaine et une station de pompage pastorale  ont été réhabilités. La construction de 6 puits cimentés et de 12 forages équipés de pompe à motricité humaine sont en cours, la réhabilitation de 12 puits cimentés est en instance de démarrage,

                                                -Dans le domaine de l’aide humanitaire, il a été distribué gratuitement 2185 tonnes de céréales aux populations vulnérables, 860 tonnes ont été vendues à prix modéré alors que 10,5 millions de fcfa ont été distribués dans le cadre du transfert inconditionnel d’argent, il a été  mis en place de 460 petits ruminants au profit des retournés de la Libye et un magasin OPVN d’une capacité de 1000tonnes a été construit,

                                                 - Dans le domaine agricole, bien que n’ayant pas une vocation agricole, N’Gourti a bénéficié de semences, de kits de petits matériels, d’un tracteur et de forages maraîchers,

                                                 -Dans le domaine de l’éducation et la formation professionnelle et technique, on peut retenir : la création d’un centre aux métiers, la création d’un collège d’enseignement secondaire, la création de 59 écoles primaires et jardins d’enfants et leur équipement ainsi que le recrutement de 100 enseignants,

                                                -Dans le domaine social, on note l’appui à 34 groupements féminins et l’électrification du CSI de N’Gourti.

 

                                                      Mes chers frères et sœurs de N’Gourti,

                                                 L’avenir de notre pays est, certes, dans l’initiative 3N, dans la réalisation des infrastructures, dans l’éducation de nos enfants mais, il  est aussi sous les sables du bassin des Oullémenden, il est aussi sous les sables du bassin du Niger oriental, en particulier sous les sables de N’gourti. En effet, depuis le lancement, le 28 Novembre 2011, des activités d’exploitation du pétrole de la zone d’Agadem et de la raffinerie de Zinder, notre pays est entré dans le cercle des pays producteurs de cette précieuse ressource. Avec le démarrage prochain des travaux de construction d’un pipe-line pour l’exportation du pétrole brut, le volume de production va s’accroître en même temps que vont s’accroître les revenus de l’Etat et ceux de la commune de N’Gourti. Déjà celle-ci reçoit annuellement 500 millions de FCFA. Dans un proche avenir, ces recettes pourraient être multipliées par quatre, mais le plus important n’est pas là. Le plus important est, si les recettes pétrolières sont bien gérées,  dans les transformations que connaîtra le Niger en général et N’gourti en particulier, surtout que d’autres découvertes sont possibles dans d’autres régions du Niger. Oui, plaise à Dieu le Niger se transformera et, avec lui se transformera  N’gourti. Déjà je vois réalisée la route  du pétrole frontière Libye-Dirkou-Agadem- N’Gourti- N’guigmi, cette route qui, dans le passé était la caravanière qui reliait l’Afrique centrale à la méditerranée. Déjà je vois se développer l’élevage et les cultures irriguées grâce aux ressources qui seront injectées dans l’initiative 3N. Déjà je vois nos enfants mieux nourris, mieux éduqués, mieux soignés et mis à l’abri du chômage.

 

                                                          Mes chers frères et sœurs de N’Gourti,

                                       La sécurité et le développement ont un autre compagnon : la démocratie. J’y vois l’avenir du Niger et j’y crois profondément. C’est pourquoi, comme j’ai eu à le dire à d’autres occasions, j’attache beaucoup de prix à l’organisation des prochaines élections présidentielle, législative et locale.

                                       Je souhaite qu’elles soient apaisées, justes, crédibles et transparentes. Toutes les conditions seront réunies pour que le peuple arbitre en toute transparence. Je souhaite que tous les partis y participent armés de leur programme, sans haine et sans rancune.

Je souhaite que se tiennent des débats sereins, programme contre programme. Priez donc, mes chers frères et  sœurs de N’Gourti, pour qu’il en soit. Prions tous, ensemble, pour que ceux qui sont habités par la haine et l’envie guérissent de ces terribles maladies.

La haine et l’envie égarent et aveuglent. Cela ne dépasse-t-il pas l’entendement que de pousser la haine et l’envie jusqu’à souhaiter des morts au cours des manifestations afin de s’en servir  comme piédestal pour ne pas dire de marchepied en vue de se  hisser au pouvoir ?

Prions tous pour que Dieu nettoye le cœur de ceux qui ont des desseins aussi sombres et qu’il leur fasse retrouver la voie de la raison, de l’intérêt général, de la paix et de l’unité. Tous les enfants du pays doivent se tendre la main. Je réaffirme, solennellement, depuis N’Gourti, que la mienne reste toujours tendue.

 

                         Que Dieu vous bénisse, mes chers frères et sœurs de N’Gourti !

                          Que Dieu bénisse le Niger !