Crise au MPN Kishin Kassa: Sani Attia et consorts exclus du Parti

La crise qui secouait le MPN Kishin Kassa depuis quelques temps a connu son premier épilogue hier, avec la décision lourde de conséquence du bureau politique du parti de l’exclusion de 13 membres du parti, dont le Député national Elh Sani Atia.

 

Les partisans de la ligne dure ont eu le dessus sur ceux qui cherchaient à régler à l’amiable le contentieux survenu au sein du parti.

En effet, pour les membres du bureau politique de ce parti, présents lors d’une session extraordinaire tenu à Niamey, il fallait mettre fin à la rébellion et de manière radicale ; c’est pourquoi tous les membres du Comité de redressement créé la semaine dernière à Maradi ont été purement et simplement exclus du Parti.

Selon le Bureau politique, c’est « en application des articles 37 et 38 et des articles 11, 13, 14 du règlement intérieur du Parti, et conformément aux dispositions des articles 15 et 16 en applications des articles 12 et 15 du bureau politique national, et compte tenu de la gravité de l’acte posé par certains camarades à l’occasion d’une rencontre à Maradi, le 24 décembre 2016 mettant en place un prétendu comité de redressement, et la mise en place d’une structure régionale illégale lors d’une rencontre à Tahoua le 27 décembre 2016.

Pour tous ces actes éminemment graves posés par certains camarades portant atteinte à l’unité et à l’image du parti, le refus d’exécuter les décisions et mots d’ordre du parti, le comportement déloyal envers le parti, la violation des règles statutaire et règlementaire, aux assemblées générales de cellule de base, conférence départementale, régionale ainsi que les attributions du parti de manière générale, etc que la réunion a décidé à l’unanimité des membres présents de l’exclusion du parti MPN KK des camarades noms suivent :

1- Sani Atya

2- Bachir Ahmed

3- Ibrahim Halifa

4- Lawali Issa

5- Lawali Tassiou Dantachi

6- Abdou Garba Konan

7- Fatima Elhj Hama

8- Dr Ousmane Amadou

9- Abdoulkarim Rabiou

10- Amadou Adamou

11- Aichatou Oumarou

12- Elh Bohari Ousmane

13- Seyni Djibo.

A cela il faut ajouter la demission de Elhj Ibrahim Amadou Sakadalma.

Pour le moment, les exclus n’ont fait aucune déclaration publique par rapport à cette décision.

Les observateurs avisés se demandent simplement, quelle sera leur réaction ?

Que prévoient les textes statutaires du parti ?

Le Bureau politique dispose t-il des prérogatives pour exclure définitivement un membre ?

Les prochains jours nous édifieront.

Comme on l’avait annoncé, le MPN Kishin kassa soufflera sa première bougie amputée d’une partie de ses membres, mais débarrassée, de certains caciques considèrent comme une épine enfoncée dans ses pieds. Cependant, les Sani Attia sont redoutables. Ils ont des moyens pour faire mal et certainement ils en useront et abuseront.

A suivre….

À propos de l'Auteur Namalka Bozari (Contributeur Web) Tamtaminfo News