Assassinat de Cheikh Mohammed Awwal Adam Albani Zaria : La mort d’un grand serviteur d’Allah

Inna lillahi wa Inna ilaihi Rajioune : de Dieu nous venons à Lui nous retournons. Cheikh Muhammad Awwal Adam Albani Zaria a été assassiné, samedi dernier, à Zaria, dans l’Etat de Kaduna (Nigeria). Il a été victime d’une attaque meurtrière, perpétrée par des assaillants alors qu’il revenait d’une de ses écoles de la ville en compagnie d’une de ses épouses et de son fils.

Des hommes armés ont ouvert le feu sur sa voiture, samedi vers 22H30 dans la ville de Zaria (Etat de Kaduna, centre) alors qu’il rentrait chez lui après avoir donné un cours de théologie. Des milliers de fidèles ont assisté dimanche à l’enterrement de ce grand érudit musulman, cheik Muhammad Awwal Adam plus connu sous le nom de «Albani Zaria ».

Cet homme d’une très grande éloquence a consacré toute sa vie à l’Islam. Cheikh Albani, âgé de 54 ans, était une référence dans le Nord du Nigéria et en Afrique musulmane. Sa vie entière se résumait à l’enseignement de l’Islam et à sa propagation. Il était très critique vis-à-vis de la nébuleuse Boko Haram et n’hésitait pas à apporter son soutien à l’offensive menée contre le groupe par l’armée nigériane.

Il avait par le passé échappé à plusieurs tentatives d’assassinat. Avec son franc parlé et sa connaissance théologique hors du commun, il suscitait à la fois admiration et jalousie. Les nombreuses sectes conservatrices du Nigeria lui vouaient une haine féroce. Il réaffirmait dans ses nombreux prêches, qu’un érudit au service d’Allah, ne doit avoir peur de rien. Ni des hommes encore moins de la mort. Mourir au service d’Allah, en martyr est une très grande récompense pour tout musulman, clamait-il.

Tout comme, Cheikh Jaafar Mahmud Adam, assassiné dans sa mosquée à Kano, il y a quelques années et beaucoup d’autres dignitaires musulmans du Nigeria, Cheikh Albani, rejoint la liste très longue des martyrs musulmans à commencer par les califes Omar, Ousmane et Ali bin Abi Talib. Ils sont tous morts au service d’Allah. Son cours de théologie se déroulait dans le quartier de Tudunwada à Zaria, ville majoritairement musulmane, où l’armée avait mené des opérations contre deux caches présumées de Boko Haram, ces derniers temps.

Selon un habitant, Mohammed Usman, les assaillants ont tiré sur l’épouse et le fils de M. Albani dans la voiture. Ils ont forcé ce dernier à quitter le véhicule et l’ont abattu de plusieurs balles. « Quand nous sommes arrivés sur place, nous avons trouvé Sheikh Albani gisant en dehors de la voiture, criblé de balles », a raconté M. Usman. « Il était toujours vivant mais sa femme et un enfant qu’elle tenait dans ses bras sur le siège avant étaient déjà morts, les autres enfants, assis à l’arrière, n’ont pas été blessés », a-t-il ajouté. M. Albani est décédé à l’hôpital, a indiqué son frère Kabiru Adam. Au delà de l’émotion et de la consternation suscitée par ce crime abject, il reste à espérer que cette fois ci le gouvernement nigérian mettra tous les moyens qu’il faut pour mettre hors d’état de nuire ces sinistres assassins de marabouts.

Mahamane Hadi Mahamane (ONEP)