Agadez « SOKNI » ou le renouveau Culturel

Les fêtes tournantes de 18 Décembre contribuent donc à donner à nos régions tout son éclat d'antan, son éclat des années postindépendance, où toutes les populations étaient mobilisées pour fêter la proclamation de la République .c’est une belle opportunité pour nos régions, principalement les chefs-lieux qui accueillent les manifestations, de demander et d'obtenir des financements pour la réalisation d'infrastructures qui leur faisaient cruellement défaut. La célébration de cette fête permet également aux jeunes de connaitre les réalités des différentes régions du Niger, de se connaitre, d'échanger, de solidariser et de fraterniser, ce qui constitue un capital non négligeable dans la culture de la paix au sein d'une nation longtemps fragilisée.

 Cette année Agadez est à l’honneur de cet important événement sous le nom de ‘’Agadez Sokni’’ qui veut dire ‘’exposition de la beauté’’ en langue locale tamasheq. Pour donner beaucoup  d’éclats à cela, le gouvernement à déloqué la coquette somme de  quarante milliards de francs CFA pour équiper et moderniser la ville d’Agadez, capitale de l’Aïr

Les infrastructures réalisées consistent essentiellement à la construction des routes et de la voirie urbaine, la reprise des équipements collectifs comme le stade régional, la Maison des jeunes et de la culture et l’arène de lutte traditionnelle, l’intronisation du Sultan de l’Aïr ainsi une grande fantasia, la renaissance du tourisme mais aussi la construction des résidences, et des bureaux pour les services publics, la réhabilitation de l’aéroport international Mano Dayak, l’inauguration de places publiques etc.

Cela faut-il le rappeler à engendré beaucoup de retombées économiques aux entrepreneurs  et un nombre d’emploi des jeunes de la région.

Contrairement aux autres régions qui ont déjà  eu à organiser cette fête, Agadez « Sokni » se caractérise par  une innovation jamais vue : l’organisation d’un marathon du Ténéré pour la paix, la tenue du Festival International de la Mode Africaine (FIMA)  et plusieurs autres activités culturelles seront au rendez-vous.

Il est à noter que la qualité du travail abattu pour l’organisation de cette fête de la République traduit  l’attachement et la volonté inédite  du Président de la République Son Excellence Issoufou  et de son gouvernement à faire du développement et de la culture une priorité dans notre pays comme en  témoigne le programme de la Renaissance du Niger. Bien plus qu’un simple mot, encore moins qu’une promesse politicienne, la Renaissance du Niger c’est les actes et les réalisations dont les grands chantiers sont aujourd’hui là, concrets et palpables et nuls ne saurait contester.

 

La Rédaction AlgaitaInfo/ Razak Harouna